La meilleure assurance vie : que choisir ?

Accueil Assurance Vie La meilleure assurance vie : que choisir ?

Vous pouvez consulter les différents contrats d’assurance-vie, les comparer et choisir le plus approprié en fonction de votre situation et de vos objectifs.

Quelles sont les principales différences entre ces devis d’assurance vie ?

acheter la meilleur assurance vie

Filtrez les contrats d’assurance vie en fonction de différents critères, comme la performance du fonds euros.

Si vous souhaitez un contrat avec une performance supérieure à 1,50 % sur le fonds euros, ce comparatif vous aidera à faire votre choix.

Vous pouvez sélectionner uniquement les contrats qui vous permettent d’investir toute votre épargne en fonds en euros (critère essentiel si vous ne souhaitez prendre aucun risque). En revanche, si vous souhaitez investir sur des supports potentiellement plus performants mais dont le capital n’est pas garanti, sélectionnez « fonds en euros + unités de compte » pour afficher tous les contrats multi-supports.

Il existe également des contrats adaptés à vos besoins. Par exemple, si vous souhaitez un contrat qui coûte moins de 300 euros et qui est donc plus accessible sur le marché, les filtres peuvent vous aider à trouver de tels produits. Les contrats dits « patrimoniaux » se distinguent des précédents par un investissement initial assez important. La personne qui souhaite confier son assurance-vie ou opter pour l’arbitrage devrait choisir la gestion conseillée plutôt que la gestion autonome (qui permet une gestion libre).

Le type de produit en unités de compte est un autre critère que vous pouvez utiliser pour trier les différents contrats proposés par un assureur. Il s’agit notamment de l’Eurocroissance, de l’Immobilier, des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières), des Trackers et des Certificats.

Comment choisir son contrat d’assurance vie ?

Parmi la centaine de contrats d’assurance vie proposés en France, comment trouver celui qui correspond le mieux à vos besoins ? Quels sont les points importants à analyser avant de souscrire un contrat ? Les frais, la gestion des risques et la rentabilité sont autant d’éléments à prendre en compte.

Déterminez votre type d’investisseur

comment choisir la meilleur assurance vie

Pour choisir le type de contrat, vous devrez connaître votre tempérament et vos objectifs. Si votre objectif est une plus grande sécurité pour une épargne qui peut être plus importante que ce que permet un placement offensif, alors une assurance-vie à rendement garanti sera plus adaptée à vos besoins. D’autre part, si des investissements agressifs sont ce que vous recherchez, le choix du type de contrat ne devrait pas impliquer une grande prise de décision, car il est probable que ce type de sortie corresponde mieux à VOTRE « profil d’épargne ». La connaissance des risques que vous êtes prêt à prendre avec une certaine somme d’argent joue également un rôle dans la facilité ou la difficulté de choisir les types de contrats : la connaissance de la situation familiale et de l’âge peut aider à réduire les décisions concernant les dépenses auxquelles les fonds doivent être affectés (par exemple, l’éducation des enfants). Une fois ces éléments déterminés, il devient plus facile – et plus rapide – de choisir un contrat d’assurance-vie particulier.Ce profil vous permettra de trouver le conseiller adapté à vos besoins. Un épargnant audacieux peut s’adresser à un conseiller en gestion de patrimoine ou à un courtier en ligne, et est en mesure de gérer lui-même son contrat ou de prendre conseil auprès d’une personne d’autorité. Pour une personne qui recherche la sécurité, elle rencontrera sa banque ou son assureur afin de déterminer les types d’épargne qui lui conviennent le mieux.

Précisez la durée de votre horizon d’investissement.

Il y a quelques facteurs à prendre en compte lors de la souscription d’une assurance-vie, l’un d’entre eux étant l’horizon de placement. Il s’agit de la durée pendant laquelle vous souhaitez laisser l’argent dans la police. Avec l’assurance-vie, les retraits sont imposés et il faut généralement quelques jours pour que vous receviez vos fonds ; ce n’est peut-être pas l’idéal si vous voulez quelque chose de plus liquide que ce qu’offrent la plupart des polices (p. ex., un compte d’épargne).Le meilleur type de placement pour les projets futurs dont les échéances sont plutôt lointaines (comme un achat immobilier, un projet de voyage ou les études des enfants) est l’assurance-vie. Il en va de même si vous épargnez pour préparer l’avenir de vos héritiers. Il peut également être judicieux d’investir dans une assurance-vie si vous souhaitez épargner pour votre retraite ou votre succession, ce qui permettra à la génération suivante de disposer elle aussi d’une certaine épargne. Lorsqu’il s’agit de choisir un assureur et un distributeur, cette tâche s’avère très difficile car les options proposées aujourd’hui sont très nombreuses ; il ne faut donc pas se presser lorsqu’on prend de telles décisions pour son avenir et celui des membres de sa famille !

Lire  Assurance-vie chez Crédit Agricole : découvrir ce qu'il offre
Lire  L’assurance vie du Crédit Mutuel : en apprendre plus

Si un contrat d’assurance-vie est conservé pendant 8 ans, les retraits auront une fiscalité plus avantageuse. En effet, le délai actuel pour retirer son capital d’un contrat et bénéficier d’un abattement sur le revenu et d’une réduction d’impôts est de 8 ans. Mais vous pouvez récupérer votre argent avant ce délai : l’argent des contrats d’assurance-vie n’est jamais bloqué. À partir de 2017, si vous ouvrez un tel contrat après la fin de cette année, tous les revenus seront soumis à un impôt forfaitaire de 30 %, comme les autres sources de capitaux (sauf exception pour certains types).

Evaluer la rentabilité du contrat

conseil meilleur assurance vie

Il est important d’évaluer la marge bénéficiaire d’un contrat, notamment pour les produits d’assurance-vie. Un point nécessaire pour les futurs souscripteurs est d’observer au moins 3 ans de rendements en euros ou en unités, car cela leur permettra de privilégier un produit par rapport à un autre. Le conseil reste le même : les performances passées ne sont pas forcément le reflet des succès futurs, mais il faut tout de même en tenir compte pour évaluer la viabilité et la rentabilité d’une compagnie.

Tenez compte de l’accessibilité de votre contrat

Choisir un contrat d’assurance-vie, c’est aussi examiner les différentes conditions d’entrée, de cotisation et de sortie du contrat. Le montant d’un versement initial à l’ouverture peut être déterminant dans le choix d’un produit. En effet, un épargnant débutant sera plus accessible s’il choisit un contrat dont le « ticket d’entrée » initial est de 300 euros qu’un contrat où sa première mensualité pourrait lui coûter 1000 ou 2000 euros. Les contrats dont le montant du dépôt minimum est élevé viseront les investisseurs fortunés qui ont déjà confirmé leur capacité à investir (contrats dits patrimoniaux). Un investisseur qui a confirmé son intention d’épargner et qui dispose de ressources confortables voudra probablement s’orienter vers un produit qui nécessite des versements aussi importants afin non seulement de maintenir mais d’augmenter ces mêmes ressources (il s’agira donc vraisemblablement de contrats dits « capitalistiques »).

Le contrôle des dépenses est indispensable. 

Le niveau des frais d’une police d’assurance-vie peut être un bon indicateur pour évaluer ses performances. Lorsque vous choisissez une police, vous devez prendre en compte les types de frais suivants :

– Les frais d’entrée se trouvent dans les contrats d’association et correspondent à la cotisation d’une association.

– Les frais de paiement sont déduits de chaque paiement (jusqu’à 5 % par montant). Ils peuvent être liés à des polices traditionnelles, à des conseillers en gestion de patrimoine ou à des polices assurées par des banques, mais pas à des polices « 100% internet » qui ne prélèvent aucun frais de paiement !

Les fonds en euros sont soumis à des frais de gestion qui sont transparents, car ils affichent toujours une performance nette de ces frais. Les fonds en unités de compte ont également divers frais de gestion internes inclus dans leur valeur nette d’inventaire. Les assureurs ajoutent leurs propres frais au fonds en réduisant le nombre d’unités de compte, de sorte qu’il y a une rentabilité moindre selon le montant que l’investisseur paie pour ces frais. Les frais d’arbitrage peuvent varier d’un arbitre à l’autre, ou être gratuits pour tous les arbitrages de l’année ; tout dépend si le distributeur facture des frais d’administration plus élevés et s’il ne vous facture rien d’autre que des taxes et des droits.

Les frais de transaction sont des frais supplémentaires que l’on peut trouver notamment pour les transactions sur les fonds immobiliers, les trackers (ETF), les certificats et les actions. Les frais de transaction doivent toujours être pris en compte lors d’une décision d’achat.

Examinez les options de gestion proposées dans le contrat.

trouver la meilleur assurance vie

L’un des critères importants pour choisir un contrat d’assurance-vie est son mode de gestion. Il existe 3 modes de gestion différents, à savoir la gestion libre qui permet de gérer soi-même son contrat et de faire des arbitrages entre les différentes assurances ; la gestion sous mandat ou gestion pilotée qui confie à un assureur la gestion de votre épargne selon des mandats ou des profils prédéfinis ; et enfin les contrats gérés par un tiers où l’on peut demander l’aide d’un gestionnaire indépendant en cas de manque de temps/connaissance sur la façon de faire.

Lire  Assurance vie chez la Caisse d’Epargne : ce qu'il faut savoir

L’option recommandée est dite « intermédiaire ». L’assureur ou le distributeur propose différentes répartitions de fonds selon plusieurs profils (souvent qualifiés de « prudents », « équilibrés » et « dynamiques ») en fonction de votre appétence au risque. Cette solution est facultative, vous pouvez décider de la suivre ou non. C’est moins fréquent dans les contrats.>>END>>

Sachez si le contrat est un accord individuel ou collectif.

Il existe deux types de contrats que les accords peuvent prendre. Il s’agit soit de contrats de groupe, soit de contrats individuels. Les contrats de groupe sont ceux où le distributeur propose le contrat avec un assureur aux épargnants avant de le souscrire lui-même et d’en contrôler le fonctionnement, les conditions générales et les frais facturés. L’assurance-vie individuelle est celle où vous souscrivez directement auprès d’un assureur par l’intermédiaire d’un distributeur ; en théorie, les modifications de cette convention ne peuvent se faire qu’avec votre accord (mais pas toujours).br />

Lire  Taux d’une assurance vie : ce qu'il faut savoir

Il n’y a pas de « meilleur » plan d’assurance-vie.

Afin de s’assurer que l’assurance-vie convient à vous et à votre famille, il est important d’examiner les différents types de produits disponibles. De nombreuses questions vous seront posées sur votre profil d’investisseur afin de vous proposer une bonne enveloppe adaptée à vos besoins. Vous pouvez faire de nombreux choix différents lorsque vous cherchez à savoir quel type de produit répond le mieux à vos besoins : des coûts, des risques ou des investissements différents. Pour vous aider à identifier les contrats qui valent la peine d’être examinés de plus près, MoneyVox a mis au point un tableau comparatif facile à consulter sur cette page ci-dessus, avec toutes les informations pertinentes : Des frais réduits et des retours sur investissement élevés qui peuvent généralement être souscrits en ligne sans passer par des agences ainsi que certaines autres caractéristiques utiles. »

En plus de votre police, un distributeur peut offrir des primes de bienvenue intéressantes pour la souscription d’un contrat. Vous pouvez également consulter l’avis de personnes ayant souscrit ces polices afin de prendre une décision éclairée sur celle qui vous convient.

De nombreux produits ont été récompensés pour leur excellence. Certains sont régulièrement honorés par la presse spécialisée, comme les Trophées d’Or du magazine Le Revenu, les Grands Prix de Mieux vivre votre argent ou la catégorie Victoires du magazine Le Particulier. Ces distinctions s’étendent à Boursorama Vie, Darjeeling (remplacé depuis par Placement-direct Vie d’Altaprofits), Titres@Vie (courtier éponyme d’Altaprofit) et Fortuneo Vie ainsi qu’à Évolution VIE (Assurances-vies). Vous trouverez dans notre tableau les contrats Web à frais réduits.

L’assurance-vie est un type de produit qui peut vous protéger en cas de décès ou d’invalidité. MoneyVox.fr, qui compile depuis plus de 10 ans des statistiques sur les performances de l’assurance-vie, nous donne un aperçu de ce qui rend une police meilleure qu’une autre. Tout d’abord, il faut considérer les contrats qui sont 100% en euros (c’est-à-dire qu’ils réinvestissent leurs primes en euros pour le compte du client). Ce facteur devient encore plus important si les contrats sont moins disponibles en fonds en euros – ce qui signifie qu’une partie de vos versements doit être investie en dehors de la monnaie, sans garantie de capital

Nous proposons des rappels d’assurance-vie de base

Qu’est-ce que l’assurance vie ? L’assurance-vie offre une protection financière aux familles lorsqu’un soutien de famille décède. Il existe deux grands types d’assurance-vie : l’assurance temporaire et l’assurance permanente. L’assurance temporaire expire après que le titulaire de la police a atteint l’âge convenu, tandis que les polices permanentes accumulent une valeur de rachat et offrent des avantages à vie, c’est-à-dire qu’elles s’accumulent au fil du temps afin que plus d’argent puisse être versé plus tard dans votre vie si vous en avez besoin.  Y a-t-il des inconvénients à ce type de couverture ? Le seul inconvénient est peut-être la prime élevée que de nombreuses personnes ont du mal à payer avec leur seul revenu, surtout lorsque les enfants grandissent et que leurs parents doivent assumer des dépenses plus importantes.  Que dois-je savoir d’autre sur ce type de couverture ? Tant que les primes sont payées régulièrement, les personnes à charge légales recevront l’intégralité du capital-décès, que la police ait été en cours ou qu’elle soit tombée en déchéance à un moment donné pendant sa durée (la loi fédérale n’interdit toutefois pas l’annulation).

Lire  Rachat de l’assurance vie : récupérer votre argent ?

Sortie : Vous pensez peut-être que les connaissances en matière d’assurance-vie ne sont pas quelque chose que vous connaissez bien, mais voici un petit rappel pour vous ! Tout d’abord, de quoi s’agit-il exactement ? Elle offre une sécurité financière aux nouvelles familles qui ont perdu leur principal soutien financier à la suite d’un décès en leur versant un revenu mensuel jusqu’à ce qu’elles décèdent elles-mêmes, leur apportant ainsi un soutien supplémentaire tout en leur fournissant des fonds en retour.

L’assurance-vie est un produit financier conçu pour garantir que vous et les personnes à votre charge serez pris en charge en cas de décès.

Lorsqu’une personne souscrit une assurance-vie, elle effectue essentiellement des versements réguliers afin que son argent puisse produire des intérêts. Les deux types de contrat sont le contrat monosupport en euros et le contrat multisupports. Vous pouvez souscrire une assurance-vie auprès d’un conseiller en gestion de patrimoine, d’une banque ou d’un courtier, mais cela se fait généralement par l’intermédiaire d’une compagnie d’assurance.

Lire  Fiscalité d’une assurance-vie : ce qu'il faut retenir !

Quels sont les avantages de l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un placement financier public qui présente de nombreux avantages. L’un des plus intéressants est qu’elle vous permet de vous constituer un revenu complémentaire à la retraite en achetant une rente ou de protéger votre capital. Contrairement à d’autres plans d’épargne-retraite, lorsque l’on a placé l’argent d’une assurance-vie, contrairement à ces plans où les fonds sont bloqués jusqu’à un âge plus avancé mais où l’on peut en retirer si nécessaire, si l’on retire son investissement d’une assurance-vie avant le décès et qu’on le transmet dans le cadre d’un règlement de succession – qui n’est pas inclus dans ce type de règlement pour ses biens – on économise plus que ce que l’on ferait normalement par héritage (tout en bénéficiant d’avantages fiscaux). Parmi les autres avantages, citons le fait de pouvoir choisir qui recevra l’argent restant après le décès sans se limiter aux seuls héritiers possibles et d’être exonéré ou imposé favorablement en fonction de ce qui a été retiré de son vivant.

Qui peut bénéficier d’une assurance-vie ?

Certaines conditions doivent être remplies pour pouvoir souscrire un contrat d’assurance-vie. Par exemple, la personne concernée doit avoir la capacité juridique de conclure un contrat. Cette condition n’est soumise à aucune condition d’âge, mais les adultes faisant l’objet d’une mesure de protection (tutelle, curatelle) et les enfants ne peuvent le faire seuls sans l’aide d’un mandataire. Toutefois, les assureurs peuvent fixer des limites d’âge au souscripteur – il est possible que plusieurs personnes souscrivent ensemble un même contrat si elles remplissent toutes les conditions ; chaque partie doit avoir son propre consentement ou celui de son tuteur si elle est mineure ainsi qu’être âgée d’au moins 12 ans avec certaines conditions remplies par elle et/ou ceux qui l’assureront.

L’assurance-vie fonctionne en versant une somme d’argent au bénéficiaire au moment de votre décès, l’aidant ainsi à couvrir les dépenses qu’il a pu avoir.

Lorsqu’une personne souscrit une assurance-vie, elle s’engage à rémunérer les gestionnaires du fonds et à effectuer des versements afin d’alimenter son contrat. En contrepartie de cet engagement, l’assureur va investir l’argent et leur verser une rémunération en fonction de la performance de ses fonds (en euros ou en unités). Ils peuvent à tout moment retirer une partie de ce qu’ils ont investi s’ils le souhaitent – soit en retirant tout, soit en ayant mis en place des prélèvements réguliers. Lorsqu’une personne décède alors que son contrat est toujours en vigueur, tous les soldes restants reviennent aux bénéficiaires désignés du compte de cette personne.

Assurance flotte automobile professionnelle : les prix moyens

Vous avez une flotte de véhicules ? L'assurance flotte est un contrat unique permettant d'assurer vos véhicules utilitaires et vos engins de...

Assurance auto au km : en apprendre plus

Ce type d'assurance est destiné aux conducteurs de courte distance, aux automobilistes occasionnels ou aux jeunes conducteurs. Qui sommes-nous ? Nous sommes...

Assurance flotte automobile : notre guide

Assurance flotte automobile pour les entreprises Vous avez besoin d'une compagnie qui puisse couvrir toutes les voitures, remorques et...

Assurance flotte automobile particulier : comment cela fonctionne ?

L'assurance de plus d'une voiture à la fois est appelée assurance de flotte personnelle. Comment fonctionne l'assurance flotte privée...

Assurance multirisque professionnelle : notre guide

L'assurance commerciale couvre les biens, les responsabilités et les équipements de votre entreprise. Qui peut souscrire cette assurance ?

Assurance multirisque voyage : les points importants !

Beaucoup de personnes ne savent pas que lorsqu'elles quittent la France pour des vacances ou un voyage d'affaires et qu'elles prolongent leur...